Alumni

Témoignages

Yaromir STEINER

DESS CAAE, 1975

Je suis le CEO (Chief Executive Officer) de ma société de promotion immobilière. En chiffres, ma société a réalisé depuis sa formation il y a presque 20 ans plus de 700.000m2 de centres commerciaux pour un coût total de plus de $1.500.000.000. Nous sommes le promoteur et gestionnaire de ces centres commerciaux. Pour plus d'information vous pouvez visiter www.steiner.com

Pourquoi avoir choisi l'IAE Toulouse ?

J'avais toujours considéré ma formation d'ingénieur comme un tremplin vers la gestion d'entreprises. Bien que l'INSA déjà à l'époque enseignait des rudiments de comptabilité et de gestion, j'en voulais plus. L'IPA/IAE de l'époque me donnait un moyen simple d'y parvenir sans devoir quitter Toulouse (et aussi pas cher!).

Quels sont les avantages que vous a procuré l'IAE et plus particulièrement votre Master ?

Le diplôme de l'époque (1975) était un DESS. J'ai toujours apprécié la diversité des sujets enseignés. Nous avions des classes de comptabilité, de droit des affaires, de marketing, gestion de personnel, d'organisation d'entreprise, etc. À mon avis plus que d'être un expert d'un ou de plusieurs sujets, l'important est la connaissance générale de l'existence d'un grand nombre de disciplines. En tant que gestionnaire on ne peut utiliser des outils si on n'en connaît pas l'existence. Quand j'ai commencé à diriger des entreprises c'est cette connaissance générale qui m'a donné la confiance nécessaire pour exercer ces responsabilités.

Quel a été le moment le plus significatif de vos études à l'IAE (cours, conférences, rencontres, investissement associatif…) ?

Ce que j'avais beaucoup apprécié étaient les "Case Studies" ( je ne sais pas si on dit "Études de Cas" en Français). Cela m'a appris la façon de prendre des décisions dans les domaines de marketing, de personnel, d'élasticité prix/demande, etc.

Quels conseils donneriez-vous à ceux qui souhaiteraient emprunter votre voie ?

Pour ceux qui sont intéressés à créer leur propre entreprise (même si cela devient de plus en plus problématique en France) ou diriger une société, la meilleure combinaison est une formation professionnelle de base: ingénieur, médecine, droit, combinée avec une formation de gestion. De plus parler l'Anglais est essentiel, mais aujourd'hui il est aussi nécessaire de maîtriser une troisième langue. Je recommanderais en dehors des langues principales Européennes (Allemand ou Espagnol ou Portuguais - pour le Brésil) définitivement le Chinois ou l'Arabe.